Que savons nous ?!

Le niveau de dangerosité est au-dessus de 0,6Volt par mètre

Le pourcentage de personne électrosensible actuellement serait de 2 à 10. Selon les études, ce nombre pourrait aller jusqu’à 20% !

Les champs électromagnétiques peuvent être divisés en trois catégories:

  1. Champs électriques
  2. Champs magnétiques
  3. Fréquences radioélectriques (RF)

En plus de ces trois catégories, vous avez également de l’ électricité sale ou des interférences électromagnétiques causé par des pointes de tension transitoire.

Le monde est inondé de champs électromagnétiques. Il y a des ondes de partout !

Plus de 90% de la population Fançaise possède un téléphone portable.

L’onde est une chose que l’on ne peut voir, même si la dangerosité est reconnue on le passe souvent au silence ou les sons de cloches que l’on entend de-ci de-là ne sont pas forcément les mêmes, difficile donc de s’y retrouver.

 

Un danger omniprésent !

Les ondes sont classées comme 2b (c’était le cas de l’amiante qui était elle aussi classer 2b pendant plus de trente ans avant que son niveau soit revu à la hausse: à 2a)

Les appareils qui émettent en permanence des radiations de champs électromagnétiques à des niveaux qui endommagent vos mitochondries sont :

  • votre téléphone portable,
  • vos tours de téléphonie,
  • les routeurs et modems Wi-Fi,
  • des moniteurs pour bébé et
  • des appareils «intelligents» de toutes sortes,
  • les nouveaux compteurs Linky
  • etc … (liste non exhaustive) 

En 1 siècle, l’exposition au CEM (champs électromagnétiques) a été multipliée par 15 !

Beaucoup de personnes n’ont aucune idée des dégâts causés jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

En France, nous aimons agir quand les symptômes apparaissent, mais rarement avant, une mentalité qu’il faudrait changer. Il serait toutefois difficile de relier les symptômes ou la maladie à l’exposition des CEM et quand bien même il serait encore plus difficile de se faire entendre.(tient cela me rappelle quelque chose icone médical seringue )

Le Professeur Martin L. Pall, émérite de biochimie et de sciences médicales fondamentales au Washington State University, a conclue dans son exposé que les champs électromagnétiques agissent sur les cellules de notre corps ainsi que sur la manière dont l’exposition aux micro-ondes provoque une hypersensibilité électromagnétique.

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’OMS classe les radiofréquences comme cancérigènes possibles (2B). L’Anses a reconnu le risque biologique dû, notamment, à la modification de certains paramètres: cassure d’ADN, perméabilité de la barrière hématoencéphalique, effets sur le système immunitaire.

Dans son livre le Dr Martin Pall nous dit que les champs électromagnétiques seraient susceptibles de : 

  • dʼattaquer nos systèmes nerveux (…) entraînant des effets neuropsychiatriques
  • dʼattaquer nos systèmes endocriniens
  • de produire le stress oxydatif et des dommages causés par les radicaux libres
  • dʼattaquer l’ADN de nos cellules
  • des cancers et des mutations dans les cellules reproductrices
  • de produire des niveaux élevés d’apoptose (mort cellulaire programmée)
  • dʼentraîner une baisse de fertilité masculine et féminine
  • de diminuer les hormones sexuelles
  • faire baisser  la libido
  • augmenter les taux d’avortement spontané,
  • etc.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les recherches du Dr Pall ou pour avoir plus d’informations, rendez-vous en bas de page.

 

Un danger qui date

Il existe un reportage qui date de 2015 ou le danger était déjà présent que je vous invite fortement à regarder.

On peut y voir des antennes relais planter sur des terrains qui impactent la Faune et la Flore environnantes par l’émission d’ondes.  (sans parler de leur aspect esthétique)

On sent bien le “je me fiche de la santé des autres tant que ça rapporte de l’argent” des grands groupes …

Qu’en disent les études ?

 

Il a été réaliser partout dans le monde plus de 3500 études portant sur la dangerosité de la téléphonie mobile.

%

De ses études, financées par des scientifiques indépendants ont démontrer la dangerosité des téléphones mobiles. 

%

et l’autre moitié, financées par de gros industriels, ont conclu qu’ils n’y avait rien de nuisible dans l’utilisation de la téléphonie mobile.

Il est aberrant de détacher la santé de la biologie, il existe un lien entre les deux, un fort effet pathologique ne peut donc pas être écarté

Catherine Gouhier, secrétaire générale du Criirem.

Je ne peux qu’être d’accord avec les propos de la secrétaire du Criirem. Comment peut-on parler de santé si l’on retire la biologie ? 

Cette affaire me fait penser  à ce qu’il m’arrive de voir du côté pharmaceutique. (les scandales, les études biaisées et autre..) De grands groupes écrasant un ensemble de populations …

Et la 5G dans tout sa ?!

La puissance des antennes relais actuelles :

 

La puissance des antennes française est tellement haute que ses antennes seraient interdites dans plusieurs pays.

Elle est comprise entre :

0,6 0 V/m à Salzbourg (Autriche).

à 3 V/m au Luxembourg

elle est à 4 V/m en Suisse

À  6 V/m en Pologne, Chine et Russie.

En Bulgarie, la puissance est identique à celle de la Russie.

À Bruxelle 6 V/m

En Italie  : 20 V/m jusqu’à 3 GHz, 40 V/m au-dessus et 6 V/m par station
dans des lieux de vie.

41 et 61 V/m en France.

À noter que la ville de Paris a signé une chartre en 2017 avec certains opérateurs mobiles pour “limiter” la puissance.

Selon moi, ceci n’est pas une chartre pour protéger la population de la dangerosité des ondes, mais plutôt pour bien se faire voir. Il y a eu des problèmes révélée en 2017 qui n’ont trouvé que solution cette année (2019).

 

Mais quand est-il

Voilà ce que dit le Dr Martin Pall sur les antennes 5G :

  • Un nombre extraordinairement élevé d‘antennes prévues
  • De très hautes doses énergétiques qui seront utilisées pour assurer la pénétration
  • Des niveaux dʼimpulsions extraordinairement élevés
  • Des interactions apparentes de haut niveau de la fréquence 5G sur les éléments de cellules chargées incluant vraisemblablement les VGCC ». (canaux calciques voltage-dépendants ou CCDV)

Les applications 5G nécessiteront le déverrouillage de nouvelles bandes de fréquences dans les gammes de fréquences supérieures à 6 GHz (la limite de ce que nous avons actuellement) à 100 GHz et au-delà, en utilisant des ondes submillimétriques et millimétriques

5G And The IOT: Scientific Overview Of Human Health Risks

 

Le Dr Ben-Ishai du Département de physique de l’Université hébraïque explique que les glandes sudoripares humaines agissent comme des antennes hélicoïdales lorsqu’elles sont exposées à ces longueurs d’onde qui sont produites par les appareils qui utilisent la technologie 5G. (et forcéments ses ondes ont un effet néfaste sur la petite faune)

L’armée américaine a mis au point un système d’armes non létales de contrôle des foules appelé Active Denial System (ADS). Il utilise des ondes radiofréquence millimétriques dans la gamme des 95GHz pour pénétrer la couche supérieure de 1/64 de pouce de la peau sur l’individu ciblé, produisant instantanément une sensation de chaleur insupportable qui fait fuir l’individu.Cette technologie devient omniprésente dans les plus grandes armées du monde, ce qui montre à quel point cette énergie radiofréquence peut être réellement efficace pour causer du tort aux humains et à tout le reste.

Le Wifi-FI 6 !

Dernier né en date, le Wi-Fi 6 sera quatre fois plus rapide et sera  capable de connecter simultanément plusieurs dizaines d’appareils.

D’ici la fin 2020, plus de 1,6 milliard d’appareils le proposeront, selon la Wi-Fi Alliance. Aujourd’hui, le Wi-Fi (toutes générations confondues) est utilisé dans 13 milliards de produits dans le monde et sous-tend déjà plus de la moitié du trafic Internet mondial.

Entre la 5G à l’extérieur et le Wi-Fi 6 dans les infrastructures, nous serons encore plus cernées d’ondes ! yell

Les Solutions du quotidien

Retenez que tout ce qui est électrique peut émettre un champ électrique et magnétique. Tous ne peuvent pas être reliés à la terre, prenez le sèche-cheveux par exemple, il est muni d’une double isolation intérieure qui protège l’utilisateur des chocs électriques, mais ne peut pas être reliée à la terre.

Les champs électriques de très basse fréquence (50 Hz) de ces petits appareils décroissent à proportion du carré de la distance.

Éloignez-vous de 10 cm du sèche-cheveux, l’intensité du champ qui vous atteindra aura chuté de 50%. Il n’est malheureusement pas toujours possible de s’éloigner (ex.: rasoir électrique) 

Le champ pouvant traverser les murs, prenez garde à ne pas avoir votre tête de lit adosser contre un mur ou de l’autre côté se trouve un radiateur ou une borne wifi. Idem pour les canapés ou autre fauteuil, ne les placez pas prêt des radiateurs, borne wifi ou certain luminaire.

Vous l’aurez compris, il faut s’éloigner des sources émettrices. (ai je vraiment besoin de parler du micro-onde ?!)

Attention si votre bébé ou  autre  jeune enfant aime jouer devant la TV ou autre émettrice d’onde.

Quant à la lampe de chevet, elle est fréquemment branchée dans le mauvais sens, et continue donc, une fois éteinte, à rayonner comme si elle était allumée. En effet, chaque prise de courant comprend deux bornes femelles: l’une reliée à la phase ; l’autre, au neutre. L’interrupteur de la lampe coupe un seul des deux fils à l’intérieur de son cordon d’alimentation. Selon le sens de branchement de la fiche dans la prise, ce sera soit celui de la phase, soit celui du neutre. Dans le premier cas, quand la lampe est éteinte, son rayonnement tombe à 3 V/m ; dans le second, branchée à l’envers, elle rayonne jusqu’à 200 V/m. Un détecteur de champ électrique ou un tournevis testeur de tension suffisamment sensible permettent de vérifier si la fiche est branchée dans le bon sens. L’interrupteur peut être remplacé par un modèle bipolaire, qui coupe l’alimentation de la phase et du neutre, quel que soit le sens de branchement de la fiche. Ainsi, la portion du câble située entre l’interrupteur et la lampe ne rayonnera plus – seule restera active celle entre la prise électrique et l’interrupteur. Enfin, il est possible d’installer une prise commandée, qui coupe l’alimentation électrique par l’interrupteur, évitant ainsi tout rayonnement.

Se protéger des champs électromagnétiques, à la maison par Isabelle Coune.

Le Babylone aussi émet un rayonnement qui pénètre facilement la boite crânienne du bébé, ces derniers sont beaucoup plus fragiles que les adultes.

Oublier le téléphone sur la table de chevet. Beaucoup de personnes sans servent comme réveil, mais le mode avion coupe les ondes qui arrive au téléphone pas qui en partent.

Il existe plusieurs dispositifs anti ondes à placer sur les téléphones, mais tous ne se valent pas, comme la démontrer la mesure de  l’efficacité de dispositifs de protection contre les rayonnements des téléphones qu’a fait réaliser l’ANSES par le laboratoire Emitech Le Mans en 2011.(cliquez ici : Radiofréquences et santé.)

Le mieux reste le kit piéton ! (D’ailleurs vous pouvez retrouver (pas facilement) ses recommandations dans la rubrique santé des sites internet des opérateurs de téléphonie mobile)

Éteignez le la nuit ou quand vous ne vous en servez pas pendant un moment.

Utilisez un réveil à piles, idéalement sans lumière.

Consommer suffisamment de magnésium (les bloqueurs des canaux calciques réduisent les effets des CEM)

Attention où vous rangez celui-ci. Une poche de chemise, ou de pantalon n’est pas le bon endroit !

Pour les téléphones il est également conseillé de choisir un téléphone mobile dont la valeur de débit d’absorption spécifique (DAS) – puissance électromagnétique absorbée par kilogramme de tissu biologique, exprimée en watts/kg – est la plus basse possible.

Le DAS est indiqué dans les notices des téléphones. Il doit également être affiché dans les lieux de vente et figurer dans les publicités pour les appareils (c’est  rarement le cas, même certains vendeurs ignorent de quoi il s’agit !) Il s’agit d’une valeur maximale. Le Criirem recommande une valeur inférieure à 0,50W/kg.

Privilégiez le sms plutôt que les appels (sans kit mains libres)

Attendez quelques sonneries avant de coller votre téléphone à votre oreille, puis penser à changer de cotée durant l’appel. Une conversation courte est préférable.

Évitez d’utilisez votre téléphone en voiture, dans un train ou autre appareil en mouvement. Votre mobile devra émettre plus d’ondes pour pouvoir traverser les structures et pour capter les signaux.

Certaines peintures tissées en fil métallique empêchent les ondes électromagnétiques de pénétrer. Par contre, il ne faut pas utiliser son téléphone dans la pièce peinte, c’est l’effet inverse qui apparaîtra.

Couper votre wifi, préférer une connexion filière.

Sinon, via la page de configuration de votre routeur internet, vous pouvez désactiver l’option réseau invité et configurer votre réseau domestique pour qu’il émette 1 signal unique à 5Ghz.

Le signal 5Ghz est par essence de plus faible en intensité, de courte portée, d’une largeur de bande deux fois plus grande et de ce fait de meilleure qualité que le 2.4Ghz (par ailleurs, le 5Ghz n’est pas parasité par les fours à micro-ondes ou autres sources principales d’émission électromagnétique).

Il existe par ailleurs une excellente application nommée WiFiAnalyser, indépendante de google play, open source et sans pub pour les smartphones qui vous indique en temps réel tous les réseaux actifs autour de vous ainsi que leur intensité, le canal qu’il occupe, les canaux disponibles, etc.

Utiliser une house de protection pour votre box (cliquez ici pour voir un modèle.)

Pour les enfants, préférez les objets développés spécifiquement pour eux, car les normes notamment sur la CEM (Compatibilité électromagnétique) sont strictes !

Couper l’électricité via des prises à interrupteur pour les appareils que vous n’utilisez pas pendant un moment (le four à micro-ondes qui reste branché dans la cuisine.)

Si vous utilisez un four à micro-ondes,  envisagez de le remplacer par un four à convection à vapeur, qui réchauffera vos aliments aussi rapidement et de manière beaucoup plus sûre.

Évitez d’utiliser votre mobile si vous captez mal. Dès que le téléphone n’affiche plus ses quatre barrettes, il est préférable de ne pas s’en servir. Selon le Criirem, pour chaque barre manquante, le rayonnement émis par le mobile pour se connecter est multiplié par deux. Téléphoner dans le train, le bus… est déconseillé, car le téléphone augmente sa puissance pour trouver l’antenne relais la plus proche.

Tenez l’appareil le plus loin possible de vous

Ne confiez pas de mobile aux jeunes enfants.Les enfants sont très sensibles aux radiofréquences, car leur cerveau n’a pas fini de se développer. Le Criirem recommande de ne pas les laisser utiliser de mobile avant l’âge de 15 ans.

Éloignez le mobile de vous si vous portez des implants (cardiaques, métalliques…).Il est alors recommandé de tenir le téléphone à 20 cm de vous, afin de limiter le risque d’interférence électromagnétique.

J’ai entendu dire que la shungite pouvait atténuer les ondes dans une certaine mesure. 

Il existe un bouquin :”Comment se protéger des ondes électromagnétiques ? – Guide complet – 4e ÉDITION – David BRUNO“, un parmi tant d’autres que j’aimerais bien lire.

Je vous tiens au courant d’une éventuelle suite.

Si certains d’entre vous se sentent concernés par les ondes, ou si vous avez des lectures à recommander, merci de le mentionner en commentaire. 

Comment se protéger des ondes électromagnétiques ? - Guide complet - 4ème EDITION - David BRUNO

L’utilisation de prise ou de filtre pour traiter une partie de ses ondes est possible, vous pouvez les retrouver sur le site namasté.

J’espère que l’article vous a plu, n’hésitez pas à le commenter, je serai ravi de savoir ce que vous pensez de ses ondes. 

À bientôt,

Prenez soin de vous.

En savoir plus

Le site de sante publique édition.

Wi-Fi : une menace importante à la santé humaine du site la maison saine

L’OMS et les services publics d’électricité: un partenariat pour les champs électromagnétiques

Cancer colorectal en hausse chez les jeunes adultes; Les smartphones sont-ils dans le mix?

Compteurs intelligents : des experts dénoncent la « désinformation flagrante »

L’ ANALYSE DU DR MARTIN L. PALL SUR LES CAUSES ET CONSÉQUENCES DES RAYONNEMENTS ÉLECTROMAGNÉTIQUES DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE

Le site du Dr Rueff, avec toujours de bonnes informations

Nicolas Kuban. Les ondes électromagnétiques : innocuité ou réel danger pour la santé ?. Sciences pharmaceutiques. 2013. ffhal-01733517f

Le téléphone portable, gadget de destruction massive aux éditions l’échappée.

Electromagnetic threats. Lay risk perceptions related to four technological devices diffusing electromagnetic fields for Patrick Peretti-Watel, Chantal Vergélys and Béatrice Hammer, juillet-septembre 2013

Les Ondes électromagnétiques au quotidien. Vivre avec en toute sécurité par Thierry Gautier aux éditions Ouest France.

“Se protéger contre le rayonnement des appareils”, Le Particulier pratique n° 351.
“Champs électromagnétiques, où en est-on?”, Le Particulier pratique n° 331.
L’Agence nationale des fréquences : anfr.fr
L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail : anses.fr
Artac.info (rubrique “recherche”, puis “expertises”, puis “électrosensibilité”)
Criirem.org
L’institut européen de recherche sur le cancer et l’environnement : eceri-institute.org
Research and treatment european group : ehs-mcs.org
Portail radiofréquences santé – environnement : radiofrequences.gouv.fr
L’association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil : robindestoits.org

Le mini guide santé des ondes électromagnétiques de l’Asef

Un article intéressant et assez complet “Conseils pour se protéger des ondes électromagnétiques” sur le site namasté.

Effets des champs électromagnétiques sur la santé du site Inrs

Les impacts sur la santé des champs électromagnétiques sur Cancer environnement. 

Toxicité des ondes electromagnétiques et comment s’en protéger sur le site du Dr. Christian Tal Schaller

Pin It on Pinterest

Je compte sur vous

Soutenez mon travail en partageant l'article à vos amis

%d blogueurs aiment cette page :