Qu’est-ce que le stress?

Il faut savoir que le stress est inévitable et fait partie de la vie.

Il concerne toutes les espèces vivantes, animales ou végétales.

C’est une réaction d’adaptation non spécifique (non spécifique, car n’importe quelle maladie peut causer cette contrainte) de l’organisme face à un agent stresseur.

Quelques définitions :

Le stress se définit comme un syndrome général d’adaptation. Tout agent extérieur menaçant l’homéostasie déclenche une réaction d’adaptation non spécifique, quels que soient l’agent et l’individu.
Hans Selye 1936

Transaction entre la personne et l’environnement dans laquelle la situation est évaluée par l’individu comme débordant ses ressources et pouvant mettre en danger son bien-être.
Lazarus et Folkman, 1984

Le stress comme générateur de pathologies. Mobilisation de l’organisme tout entier pour apporter une réponse à des agressions environnementales. Cette mobilisation, si elle est souvent imposée, va engendrer progressivement une usure et une dégradation des organes et fonctions concernées.
Crespy 1984

L’agent stresseur

Il y a plusieurs agents stresseur ;

  • physique ou
  • psychologique,

mais la réponse de notre système nerveux sera toujours la même.

Une voiture qui vous fonce dessus, une rencontre avec un ours sauvage (danger réel) ou une présentation devant une salle comble, une pression hiérarchique (virtuelle) la réponse de notre organisme sera unique, les réactions physiologiques, les mêmes !

Cela dit, ce qui stresse certaines personnes peut-être très différents de ce qui en stress d’autres. (ex.: la présentation devant une salle comble) alors phénomène non spécifique ?!

Nous savons que même si la source de stress diffère pour chaque individu, il y a quelque chose de bien défini qui est responsable de la sécrétion d’hormones de stress. C’est-à-dire que pour chaque situation stressante, il y a un ensemble d’éléments communs qui provoque la sécrétion d’hormones de stress pour tout le monde, on appelle ceci ;

Des personnalités comme le Capitaine Paul Watson ne connaissent que trop bien le stress et les agents stressants ! => Le stress vu par Paul Watson

la recette du stress. C.I.N.É

  • Contrôle > vous sentez que vous n’avez aucun ou très peu de contrôle sur la situation
  • Imprévisibilité > quelque chose de complètement inattendu se produit ou encore, vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce qui va se produire.
  • Nouveauté > quelque chose de nouveau que vous n’avez jamais expérimenté se produit (vous rappelez vous votre 1re fois à vélo, la 1re fois que vous avez conduit une voiture?)
  • Égo menacé > vos compétences et votre égo sont mis à l’épreuve. On doute de vos capacités.

Je vous renvoie si vous voulez plus de détails sur le site du

CESH Centre d’études sur le stress humain 

Logo CESH Centre d'études sur le stress humain

Adrénaline et cortisol

Pour faire plus simple et court, l’effet du stress est lié à deux hormones l’adrénaline et le cortisol, sécrété toutes deux par les glandes surrénales.

Sur Rein ales, glande située au-dessus des reins (d’où leur nom)

anatomie de l'homme, les reins, deux hormones lié au stress

On a tous une force, un stock, différend selon notre morphologie, notre « forme » du moment. Certaines personnes auront une résistance plus forte que d’autres faces au stress.

Ses deux hormones, vont faire que le glycogène puisse être dégrader en glucose, qu’il y est une accélération de la glycogénolyse, une augmentation du rythme cardiaque, de la pression artérielle et que notre organisme puisse utiliser se sucre comme carburant, ce qui nous apportera un flux d’énergie momentanée, pour lutter ou pour fuir.

Il y a toute une cascade d’effet entre la perception de l’agent stresseur et la décision finale.

Je ne vais pas tout détailler, retenez juste que : il y a une destruction des graisses de l’organisme pour produire des sucres, afin que le corps puisse avoir un apport d’énergie.

Et que le cortisol est sécrété naturellement à certaines heures de la journée

Echelle du cortisol plasmatique sur la durée d'une journée. Une hormone lié au stress

Les effets

Il y a un effet catabolisant !

Le cortisol a un autre effet intéressant dans notre cas, il va permettre de minorer la réaction du système immunitaire à toute forme d’agression, il va permettre à ce que le corps tolère une blessure, une inflammation sans réagir, pour que ce dernier puisse garder son énergie à notre action ; lutte ou fuite.

La digestion et l’assimilation sont minorées voir nul (par l’action de l’adrénaline). Le cortisol va induire une résistance à l’insuline, elle ne pourra pas jouer son rôle au niveau du sang.

 Une résistante totale à la nutrition se met en place. On aura beau apporter un aliment à un organisme sous effet d’un agent stressant cet organise ne pourra pas le prendre !

Vous remarquerez que dans les deux cas; lutte ou fuite, il y a une action pour perpétuer la vie, car la vie est mouvement. Dans le cas du stress, comme vous le verrez plus loin une inaction entraîne fréquemment divers maux.

Voir Henri Laborit : Inhibition de l’action et Éloge de la fuite.

Si vous souhaitez mesurer votre taux de stress, vous pouvez répondre au questionnaire dit « Perceived Stress Scale, (PSS) » de Cohen Kamarck et Mermelstein que vous trouverez sur le site de passeport santé (l’évaluation est simple et rapide)

Je vous laisse consulter les liens ci-dessus si vous le désirez, et l’on se retrouve pour la partie deux.

Accéder à la seconde partie : 

Pin It on Pinterest

Je compte sur vous

Soutenez mon travail en partageant l'article à vos amis

%d blogueurs aiment cette page :